Glendronach 2003 11 yo cask 4067 for LMDW

Honest note : Glendronach, mon malt solide en sherry cask. Avec moins de savon la prochaine fois. 8/10

L’histoire : un single cask officiel de chez Glendronach

Depuis qu’elle a quitté le giron de Pernod-Ricard – encore une brillante idée de ce groupe, Glendronach a véritablement pris le contrôle de son destin. A de très rares exceptions près, vous ne trouverez pas de single casks chez les indie bottlers. A l’image de Glenfarclas par exemple, Glendronach propose elle-même chaque année une série d’embouteillages spéciaux, qui disparaît généralement dans les 15 minutes. Mais certaines bouteilles restent trouvables chez les cavistes les mieux achalandés. Un Glendronach de 11 ans issu d’un puncheon d’oloroso, présenté à 54°, donc probablement brut de fût.

Le contenu : un sherry typique et imparfait

Que vaut donc cette série Single Casks dans une de ses versions les plus jeunes et les plus abordables financièrement ? Le nez s’ouvre sur des arômes typiques d’un sherry cask, et donc de la maison Glendronach qui en a fait sa spécialité. Du jambon cru, de la noix, du muscat du Cap (Corse) et une bouffée de cigarette mentholée. Je me sens à la maison dans une épicerie de village (corse dans mon cas). Notons que ce caractère affirmé n’est pas dénué d’une certaine élégance. En bouche, on découvre du cuir, du tabac à rouler et des fruits noirs, en particulier des cerises. Il y aussi, et ne cachons pas que c’est problématique, du savon. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je trouve du savon dans des vieillissements en ex-Oloroso, donc cela mériterait que j’enquête sur la question de manière plus poussée. Néanmoins, cette note de savon passe – relativement – mieux que dans d’autres cas, car elle s’insère dans la structure au lieu de venir la parasiter. La finale est relativement longue pour un whisky assez jeune.

Laissez-moi vous expliquer le problème…

La qualité est donc bien présente. Cela aurait même pu être un grand whisky sans ce savon, qui reste quand même dans mon opinion un défaut. Il témoigne néanmoins que peu de distillats se prêtent aussi bien au vieillissement en fût de sherry que Glendronach.

 

Prix : autour de 80 €  – Disponibilité : très faible

← Previous post

Next post →

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :