Honest note : Un whisky léger bouffé par le sherry. A réserver à ceux qui veulent un sherry à 43°. 5/10

L’histoire : Auchentoshan s’agite dans les Lowlands

Pour se créer une réputation dans les Lowlands, la disparition semble la meilleure option. St Magdalene, Rosebank, et dans une moindre mesure Littlemill, attirent la lumière. Les survivantes, beaucoup moins. Néanmoins Auchentoshan ne s’y résout pas et sa réputation grimpe ces dernières années. Du coup les embouteillages officiels se multiplient. Avec les dangers que cela comporte.

Laphroaig ayant préempté l’appellation Triple Woods, Auchentoshan a dû se rabattre sur Three Woods pour son nouvel No Age Statement. Il s’agit d’un whisky sans âge, donc jeune, ayant connu trois vieillissements : ancien fût de bourbon, puis ex-oloroso, puis ex-Pedro Ximenes. Le tout pour un alcool issu d’une triple distillation, à l’irlandaise, comme c’est l’usage dans les Lowlands.

Le contenu : trop de sherry tue le sherry

Un whisky jeune et léger qui a vu beaucoup de bois très parfumés… le risque de dérapage est grand. Au nez, ça se passe bien. Du pruneau, des raisins secs, du tabac blond… du sherry quoi. Plutôt agréable mais pas forcément rassurant. Ce qui se confirme en bouche. Vous avez déjà bu du sherry à 43° ? Et bien c’est exactement ce que vous avez.

Triple distillation. Three woods. NAS. What could go wrong?

Triple distillation. Three woods. NAS. What could go wrong?

Les notes florales et pastorales habituelles de l’Auchentoshan disparaissent sous un déluge des fruits confits et secs. Ce Three Woods a même le goût du vin qui est généralement réservé aux finitions en port pipes et autres erreurs du même style. Bref, à moins que vous n’adoriez le sherry dans sa version originale, vous allez au devant d’une grande désillusion.

Prix : autour de 60 €  – Disponibilité : large