Honest note : Signatory propose de nombreux embouteillages pas chers mais d’un intérêt parfois limité. C’est le cas de ce Clynelish. 6/10

L’histoire : Signatory Vintage, lotterie indépendante

La série unchillfiltered de Signatory Vintage propose des single cask à des prix ultra-compétitifs, allant généralement de 40 à 100 €. Malheureusement, pas mal de bouteilles sont non pas mauvaises, mais d’un intérêt restreint. Une série à aborder avec précaution donc.

Sur ce coup, c’est Clynelish qui s’y colle avec un embouteillage réalisé à partir deux fûts ex-bourbon (7761 et 7762 si vous voulez tous savoir). Un 15 ans d’âge proposé à 43° pour environ 45€, ce qui est potentiellementune excellente affaire.

Autorisons-nous un avis tranché…

Le contenu : un joli départ et puis s’en va

Pas de surprise, le nez est discret. Un sirop de citron léger, un peu de céréales, et basta. En bouche, la première note est très jolie, sur la cerise, mais ne dure pas et ne revient pas. Elle laisse la place à du malt, un peu de vanille et pas grand-chose d’autre. Un petit peu de cire peut-être, mais accompagnée d’un peu de savon donc rien de bien palpitant. La finale est courte, voir inexistante.
Bref, c’est tout à fait buvable, et même gentillement agréable, mais quand même un peu aride. Ce qui est dommage pour un Clynelish. A ce prix, le 14 ans officiel offre plus d’aventure et de complexité. Un coup d’épée dans l’eau donc.

Prix : autour de 45€ – Disponibilité : très limitée