Honest note : Une sherry bomb bien gouleyante à prix démocratique. Ce qu’un NAS devrait toujours être. 9/10

L’histoire : Glendronach, maître du sherry

GlenDronach s’appuie depuis longtemps sur un choix impeccable de tonneaux de sherry pour proposer des whiskys très agréable à boire, avec un joli fruité.
Pour sortir de sa gamme officielle, très complète mais assez redondante, la distillerie a lancé une version cask strength sans mention d’âge en 2012. Depuis l’expérience est renouvelée chaque année avec un batch différent, mais une qualité toujours exceptionnelle.

Le contenu : une référence magistrale

Le batch 1 avait fixé des standards très élevés. Il a un nez de vieux whisky, tout en complexité et en finesse. On est pas loin des grands cognacs, avec un peu de pruneau, des raisins secs, du tabac (mais sans fumée), du cuir… On pourrait y passer des heures mais il faut bien goûter et, surprise, au lieu d’un alcool lourd et saturé, on a quelque chose de vif et d’enthousiaste. Prenez le pamplemousse rose le plus mûr, rajoutez un peu de gingembre et montez le degré d’alcool. En descendant ça devient plus mandarine, les prunes du nez font leur retour, avec un petit côté végétal. La final est longue, prolongeant à souhait le plaisir. Ce batch 1 est donc à la fois jeune et vénérable, puissant et fin, complexe mais simple à apprécier.

Ah oui quand même…

Grâce au Cask strength, Glendronach semble avoir résolu toutes les contradictions du whisky. C’est une référence de ce qu’un No Age Statement devrait être : une synthèse permettant de lier les qualités de l’ancien – subtilité, richesse, profondeur – et du nouveau – vivacité, légèreté, puissance. Puissent d’autres distilleries s’inspirer de cette recette.

Prix : autour de 70 € – Disponibilité : rare